Non à la procrastination

2016 procrastination

Si vous êtes un procrastinateur éhonté, vous remettrez à plus tard la lecture de cet article, et vous aurez tort…

La procrastination est un cercle vicieux. Voici comment vous en sortir en sept étapes faciles et efficaces, pour commencer l’année 2016 avec de bonnes résolutions.

Apprenez à vous connaître

Êtes-vous plutôt Facebook ou YouTube? Vous prétendez-vous adepte du multitasking et à tout vouloir faire, vous ne terminez rien? Que faites-vous sur votre ordinateur, plutôt que de travailler?

Pour tout savoir, installez le logiciel DeskTime. Il est gratuit pour les usagers individuels et analyse en temps réel tout ce que vous faites sur votre ordinateur. Tout est consigné en trois catégories : les applications productives (Word, Excel, etc.), les applications neutres (vos courriels, Google) et les applications non productives.

DeskTime calcule ensuite le temps passé sur chaque type d’application, place le tout sur un graphique et vous indique un pourcentage d’efficacité quotidien.

Il peut être utile de le configurer les premiers jours (changer les catégories des différents sites et applications) pour que le calcul soit plus précis. Par la suite, consultez-le chaque jour et découvrez quelles sont les périodes de temps où vous n’êtes pas productif et quels sont les sites qui vous font perdre du temps.

Organisez votre espace de travail

Si vous avez tendance à procrastiner, toute excuse est bonne. Du coup, il est conseillé de n’avoir devant vous que les choses dont vous avez absolument besoin : un crayon, une feuille, un ordinateur. Ne gardez que le minimum. Rangez le reste derrière vous, à un endroit où vous ne le verrez pas et, surtout, mettez votre téléphone cellulaire à un endroit où vous ne l’entendrez pas non plus.

Si vous travaillez à la maison, ne vous mettez pas au travail en pyjama. Être habillé vous permet de vous mettre dans de meilleures conditions.

Planifiez vos journées

Puisque DeskTime vous indique les heures où vous êtes plus productif, prévoyez vos journées de travail en conséquence si vous le pouvez. L’idée est de vous mettre au travail tous les jours à heure fixe et de profiter au maximum de vos heures les plus productives.

Si vous n’êtes pas maître de votre horaire, tentez au moins de garder les tâches les plus exigeantes pour ces moments-là et fixez les réunions aux moments moins propices.

De la même manière, indiquez vos sorties et autres activités non professionnelles à votre agenda. Plus celui-ci sera plein, moins vous aurez l’impression de pouvoir vous permettre de procrastiner!

Éliminez toute distraction

Je le répète : rangez votre cellulaire à un endroit où vous ne l’entendrez pas. Fermez Outlook ou tout autre service de courriel et installez un logiciel (PC : http://getcoldturkey.com, Mac : http://selfcontrolapp.com) qui vous empêchera d’accéder à vos sites non productifs préférés (vous savez, ceux sur lesquels DeskTime indique que vous passez trop de temps?).

Ces logiciels sont d’une utilisation simplissime : vous entrez les sites auxquels vous ne voulez pas accéder ainsi que la durée de l’interdiction et voilà. Vous pouvez toujours vous servir d’Internet pour faire des recherches ou autre, mais les grugeurs de temps sont inaccessibles… si vous avez eu la volonté nécessaire pour les bloquer avant de commencer à travailler!

Découpez vos travaux à faire en petites tâches

Rien de plus décourageant qu’un gros travail puisqu’on se dit qu’on n’en verra jamais le bout. Par contre, votre gros travail peut sûrement se débiter en petites tranches bien plus accessibles.

Vous pouvez bien sûr faire votre répartition de tâches sur un bout de papier ou un fichier Word ou Excel, mais il y a mieux. Wunderlist est un logiciel gratuit qui s’installe sous Windows ou sous Mac, mais aussi sur un téléphone intelligent. Il s’agit d’une application qui gère des listes, que ce soit votre liste de choses à faire ou votre liste d’épicerie, toutes au même endroit, synchronisées entre vos différents appareils. Plus d’excuses, vous saurez toujours ce que vous aurez à faire et des rappels vous seront envoyés avant les échéances.

Wunderlist vous permet même de faire des listes à partager avec d’autres personnes, en cas de travail en équipe, par exemple.

Prévoyez des pauses

Personne ne peut travailler plus de deux heures d’affilée en restant concentré. Du coup, trouvez une durée qui vous convient et prévoyez des pauses après ce temps-là. Actuellement, la méthode Pomodoro a le vent dans les voiles. Elle prévoit des périodes de travail de 25 minutes suivies d’une pause de 5 ou 10 minutes (en alternance, 5 minutes après les périodes de travail impaires, 10 minutes après les périodes de travail paires).

Vous devriez trouver la motivation nécessaire pour travailler 25 minutes, non? En plus, si vos tâches sont bien planifiées, vous pourriez en ôter une de votre liste après chaque période de travail. Aussi, profitez de vos pauses pour faire un peu d’exercice (voir S’asseoir et mourir à petit feu : http://www.uhearst.ca/actualités/s’asseoir-et-mourir-à-petit-feu).

http://tomato-timer.com est une petite application web-based (donc sans installation) qui vous permet de lancer un minuteur de 25, 10 ou 5 minutes. Une sonnerie vous prévient quand le temps est écoulé. Vous pouvez donc vous concentrer sur autre chose que regarder l’heure!

Récompensez-vous

Toutes les études le disent : une fois votre objectif atteint (qu’il s’agisse de 25 minutes de travail ou d’une tâche à mener à bien), il faut vous récompenser. Il n’est pas ici question de vous offrir un voyage dans le Sud, mais de petites récompenses : lire un chapitre d’un bon livre, regarder un épisode d’une série télévisée, sortir marcher avec votre chien…

Ne soyez pas sévère avec vous-même : si votre objectif de temps est atteint sans procrastination, mais que votre tâche n’est pas terminée, vous méritez votre récompense.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s